EDF perd de plus en plus de clients

EDF perd de plus en plus de clients

Electricité de France est la signification du sigle EDF. Lors de sa création en 1946, EDF était un établissement public à caractère industriel et commercial (EPIC).

En 2004, EDF est convertie en établissement public national à caractère industriel et commercial (EPNIC). Durant ce long chemin, EDF a rencontré plusieurs courbes de vie, des hauts et des bas, à l’intérieur de la France et à l’extérieur, le monopole et la concurrence.

Les étapes professionnelles de l’EDF

EDF détient la première place en sa qualité de fournisseur d’électricité, depuis sa création jusqu’à ce que la concurrence avec les chinois devienne intolérable en 2017. Cette célébrité ne s’est pas limitée en France.

L’Europe et plusieurs pays sur le plan mondial ont pu jouir des techniques et des services  rendus par EDF. Bien que le marché de l’électricité fût ouvert en juillet 2007 à l’endroit des particuliers, EDF a toujours été au top, malgré  la concurrence et le  monopole non plus maîtrisé. A noter que 46% des chiffres d’affaires de l’EDF ont été réalisé à l’extérieur de la France en 2012. Le chiffre d’affaire avoisinait les 75 milliards d’Euros en 2015, avec un résultat net de 1,4 milliards d’Euros. Les années subséquentes deviennent de plus en plus sombres économiquement pour EDF. La National EnergyInvestment Group, résultant de la fusion du groupe Shenhua et China Guodian Corporation, deux entreprises chinoises non négligeables est la bête noire d’EDF.

Effectivement, EDF perd de plus de parts de marché dans l’électricité

La perte progressive de clients de l’EDF a commencé depuis 2007, depuis l’ouverture du marché à des particuliers. En 2016 où l’on a compté des millions de clients d’EDF souscrits à d’autres fournisseurs d’électricité. Ce fait est soutenu par les textes relatifs à l’électricité, à la distribution, aux engagements. Ces textes enlèvent les contraintes et permettent les consommateurs à changer de fournisseurs autant qu’ils veulent. Les statistiques ont affiché qu’EDF perd en moyenne 100.000 clients par mois durant la dernière année civile 2017,  représentant le double de la perte en 2016. On se demande si EDF va entamer la guerre des prix contre les nouveaux fournisseurs.